skip to Main Content

Escapade en Corse : de Bastia à la Balagne

Escapade En Corse : De Bastia à La Balagne

Ah… La Corse !
Que de souvenirs pour moi : premières escapades en amoureux, premier roadtrip, premier baptême de plongée aussi…
L’Île de Beauté m’a apporté de merveilleux souvenirs à chaque fois que j’y suis allée, pourtant, cela faisait 9 ans que je ne lui avais pas rendue visite.
Alors, quand Emmanuel m’a proposé de partir en week-end en Corse, j’ai sauté de joie ! Et de trouille un peu aussi. Il faut bien l’avouer. La Corse pour moi, c’était une danse en duo. Je tremblais un peu, me demandant ce que j’allais ressentir, en arpentant ses rues, en respirant son iode…
J’ai passé un week-end parfait. Entre fous-rires et instants mélancoliques. J’ai découvert la Corse avec un regard d’adulte, réfléchi. Savourant chaque instant, chaque seconde. J’aurai pu rester là des heures, à observer l’horizon azur qui me manque de plus en plus.

Une parenthèse colorée dans mon quotidien gris-gris parisien. Je me suis sentie à ma place. Ni plus Ni moins. Et ça m’a fait du bien.

 

Mais au fait, la Balagne, c’est où ?

Si toi aussi, tu n’as aucune idée d’où cela se situe, rassure-toi, moi aussi avant de me pencher un peu plus sur ma prochaine destination, j’ai fais les yeux ronds en lisant le sujet du mail d’Emmanuel « La Balagne, ça vous gagne ».
Et pourtant, je suis sûre que tu connais ce lieu étonnant sans en connaître le nom.
La Balagne est une région de la Haute-Corse, située à l’ouest du Cap Corse, entre Saint-Florent et Calvi, qui regorge d’orangers, olives, figues et palmiers et pins parasol. Une flore qui ressemble à s’y méprendre à celle de ma Provence natale et qui me font immédiatement retomber en enfance !

Sa diversité de paysages, entre villages typiques corses perchés à flanc de montagne, et sa côte parsemée de plages somptueuses et criques discrètes, aux eaux cristallines font de cet endroit un petit paradis sur Terre.

Bastia no’ Basta

C’est avec 7 autres blogueuses que je prends la route pour la Corse. Ce qui m’a vraiment surprise, c’est à quel point nous sommes toutes vraiment différentes, et pourtant, nous nous sommes instantanément bien entendues ! Sans doute grâce à une table ronde « About Me » qui nous a immédiatement mises à l’aise !

Le soleil de fin d’après-midi nous accueille sur le port de Toulon, où nous prenons le Ferry de nuit.
Arrivées à Bastia au petit matin, nous arpentons les ruelles de la ville après un excellent petit déjeuner pris à l’hôtel des Gouverneurs****, situé à proximité de la Citadelle, offrant une vue imprenable sur la baie. Le week-end commence très bien !
Laëtitia, la guide, nous raconte l’histoire de Bastia, ponctuant notre escapade d’arrêts culturels, comme l’Oratoire de la Confrérie de l’Immaculée Conception, qui fut le Siège du Parlement Anglo Corse, ou la place Saint-Nicolas.
Petite interlude émotionnelle, lorsque le groupe de musique Voice nous offre un mini-concert de Polyphonies… Un art inscrit à l’UNESCO au titre de patrimoine immatériel de l’humanité !
Un moment très émouvant, de recueillement où chacune a vraiment intériorisé ses ressentis.
Ces ruelles colorées, le linge étendues sur les façades, séchant au soleil du sud. Il m’en faut peu pour me sentir bien, comme à la maison. Cela m’a rappelé la Dolce Vita à l’italienne, que j’avais pu savourer lors de mon week-end aux Cinque Terre.

blog-voyage-sabine-kley-corse-balagne-bastia-lampadaire

blog-voyage-sabine-kley-corse-balagne-bastia-ruelles

blog-voyage-sabine-kley-corse-balagne-bastia-ruelle

 

 

La vallée de l’Asco, entre Spuntini et tyrotrekking

Direction la Vallée de l’Asco (arrière-pays Bastiais). Mais avant de goûter aux joies de l’adrénaline, nous sommes invitées à déguster  un délicieux Spuntini (casse-croûte en corse). En terrasse, on nous sert une planche avec charcuteries et fromages corses, confitures de figues et de cédrat, Brocciu et alcool de Myrte… une parenthèse gastronome !
Fabrice de In Terra Corsa nous invite ensuite pour un petit briefing avant de se lancer dans le vide pour la 1ère tyrolienne !
150 mètres de long à 250 mètres de hauteur. Autant dire que nous n’avons pas fait les malignes lorsqu’il nous a demandé qui passera en première :)
Et pourtant, une fois lancée, l’adrénaline prend le dessus sur le côté « flipette » et c’est un moment vraiment intense. J’ai adoré la sensation de liberté que ça procure. Et cela m’a rappelé les belles journées canyoning que j’avais pu expérimenter lors d’un roadtrip corse en 2003 !

blog-voyage-sabine-kley-corse-balagne-asco-In-Terra-Corsa-fabrice

blog-voyage-sabine-kley-corse-balagne-asco-In-Terra-Corsa-tyrotrekking

L’Île Rousse et Calvi

Arriver à Calvi par le petit train, c’était une première pour moi ! J’étais comme une enfant, essayant de dévorer le paysage défilant sous mes yeux !
Calvi la jolie, avec sa citadelle perchée, sa rue piétonne bordée de commerces, commence à se réveiller pour la saison…
J’ai toujours aimé cette ville, avec ses ruelles étroites, ouvrant à chaque instant sur une mer turquoise à s’y noyer, ses restaurants en bord de port, son ambiance dilettante… Je crois que c’est le lieu où j’ai pris le plus de photos, comme pour essayer d’emmener avec moi un petit bout de ce soleil corse qui réchauffe les coeurs…blog-voyage-sabine-kley-corse-balagne-calvi-remparts

blog-voyage-sabine-kley-corse-balagne-calvi-phare

blog-voyage-sabine-kley-corse-balagne-calvi-citadelle

Pigna perché !

Nous prenons la route pour nous rendre à Pigna, village typique perché sur les hauteurs, surplombant la mer, situé dans l’arrière-pays de l’Île-Rousse, où nous déjeunons au restaurant A Mandria Di Pigna, qui propose une cuisine traditionnelle et savoureuse corse.

J’y ai fait une belle découverte en matière de vin, le Patrimonio !
Plus ancienne appellation viticole de Corse, issu du cépage endémique Niellucio, il accompagne à merveille un veau aux olives ou un stufattu de brebis, (cuit 7h tendre et savoureux), comme nous avons eu l’occasion de déguster !
À noter que le potentiel de garde pour le vin rouge est de 5 ans,  pour 2-3 années pour le vin blanc ! Instant oenologie Bonjour ;-)
Nous terminerons le repas par le fameux Brocciu à l’eau de Vie (prononcer Brouchio, n’est-ce-pas Madame Parle ?) pour nous donner du pep’s pour repartir à la découverte de la Bergerie.

blog-voyage-sabine-kley-corse-balagne-pigne

Merci à Emmanuel de l’agence Drop Interactive, l’organisateur le plus gentil et bienveillant que j’ai rencontré, Jean-Christophe, Marie, Marie-Elisa de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Haute-Corse qui m’ont permise de passer ce week-end au soleil !
Je remercie aussi toutes les filles avec qui j’ai partagé cette aventure : Amélie, EulalieEmmanuelle, Jenny, Johanna, Anaïs et Stéphanie.
Et une spéciale dédicace à Jean-Jacques, notre chauffeur de bus qui nous aura fait découvrir tout son panel de blagues en une demi-journée !

Cet article comporte 7 commentaires

  1. Salut ! Cet article sur la Corse est vraiment magnifique et que dire des photos !!
    Justement, j’ai récemment vu une vidéo des plus beaux endroits de Corse et Porto-Vecchio que j’ai découvert du coup. Je vous la mets ici : https://www.youtube.com/watch?v=BzHIUSHDIU0&t=30s . Tout cela me donne envie de sauter dans un avion, direction plein sud !!
    P.S. J’ai eu l’occasion de me rendre aux Cinque Terre, et c’est splendide !

    1. Bonjour Céphora ! Merci pour votre message ! J’ai aussi beaucoup aimé les Cinque Terres, c’est un petit coin d’Italie merveilleux ! Je rêverai d’y retourner d’un coup de baguette magique :)

    1. Ahhh j’ai eu l’occasion de faire un peu le tour de la Corse ! Le sud est aussi magnifique avec Porto-Vecchio, où j’ai réalisé 2 rêves de gosse : galoper à cheval sur la plage de Palombaggia et faire mon baptême de plongée <3 <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
Close search
Rechercher