skip to Main Content

Découverte du Château de Miravet

Delta del Ebro
1. Majestueux Phare del Fangar au Delta de L’Ebre
2. Delta de l’Ebre : flamants roses et rizières
3. Découverte du Château de Miravet

Pour notre seconde journée dans le Delta de l’Èbre, nous décidons de nous éloigner des côtes afin de prendre de la hauteur et découvrir le Château de Miravet, singulière forteresse d’origine arabe, qui fut rénové par les Templiers. Situé à 50 km de la ville de Tortosa, nous prenons la route sinueuse qui longe la rivière de l’Ébre. Dressé sur une butte de 220 mètres, la visite du le château de Miravet, est un voyage dans le temps.

Les Templiers et la couronne d’Aragon

L’histoire de l’Ordre du Temple en Espagne est intimement liée à la couronne d’Aragon.

Alphonse Ier le Batailleur, roi d’Aragon a légué ses royaumes aux Templiers, leur offrant une occasion unique d’intervenir dans la politique aragonaise. Bien que la plus haute noblesse ait entravé nombre de ses intentions, son rôle fut décisif dans toutes ces entreprises de conquête des territoires du pouvoir musulman qui peu à peu étendaient le royaume d’Aragon.

C’est un territoire aride. Une plaine qui devient montagne méditerranéenne à mesure que l’altitude augmente. Il s’agit d’une zone relativement isolée au Moyen Âge, avec l’Èbre comme principale voie de communication, autour duquel s’articule la plus grande activité humaine de la région. La toponymie dénote la présence de tribus berbères à une date indéterminée.

Ramiro II a été choisi par la noblesse pour lui succéder. Il marie sa fille, âgée d’à peine un an, au comte de Barcelone, Ramon Berenguer IV. Le comte décida de conclure un pacte avec les Templiers, leur offrant des privilèges, en échange du maintien de leur domination sur les terres aragonaises. C’est ainsi que débute l’accord entre la monarchie, la noblesse et l’Ordre militaire pour conquérir les territoires arabes de l’est de la péninsule.

 

 

Les Templiers et les Hospitaliers du château de Miravet

Après la reconquête de Miravet, les Templiers ont commencé la construction de la nouvelle forteresse, en renforçant les lignes défensives qui exerçaient naturellement les fleuves du royaume d’Aragon.

Sous le règne de Jacques Ier se déroulent les grandes conquêtes au sud de l’Èbre, et le bastion de Miravet devient le siège provincial des archives et du trésor de la couronne d’Aragon.

Le roi Jaume II de Catalogne et Aragon donne l’ordre d’arrestation des membres de l’ordre du Temple et la confiscation de tous leurs biens. Les Templiers résistent dans le château de Miravet mais capitulent en 1308.

 

Un témoin silencieux de nombreuses batailles

L’ordre du Temple dissous, ses possessions passent à l’ordre de l’Hôpital et le château de Miravet passe sous la juridiction du château d’Amposta. La domination des Hospitaliers sur Miravet se prolonge jusqu’au 19ème siècle.

Tout au long de cette période, le château de Miravet est le témoin des échanges sanglants, mais aussi des raisons de son apparence actuelle :

  • les Hospitaliers abandonnent le château de Miravet qui passe aux mains des partisans de la Generalitat catalane durant la guerre de Joan II (15ème siècle). Après l’avoir assiégé, l’armée royale réussit à le conquérir en 1466.
  • le château s’ajuste aux nouvelles conditions militaires dont l’utilisation de l’artillerie tout au long de la guerre des Moissonneurs (17ème siècle), et est occupé alternativement par les différentes forces.
    La monarchie espagnole ordonne l’expulsion des maures convertis de ses terres, tandis que les Hospitaliers adoptent des mesures de repeuplement.
  • Pendant la guerre de Succession (17ème siècle) Philippe V de Bourbon prend le château de Miravet, s’opposant l’archiduc Carles II – qui a le soutien de la Catalogne. En 1835, lors du processus de dissolution de l’ancien régime, le château de Miravet cesse d’être un territoire seigneurial et est vendu à des particuliers.
  • Durant les 3 guerres Calistes (19ème siècle) qui opposent les secteurs libéraux et partisans carlistes, le château de Miravet et occupé alternativement par les deux armées, pour être finalement pris par l’armée libérale en 1875.
  • En 1938, au cours de la guerre civile espagnole, le château de Miravet passe à tour de rôle des troupes franquistes à l’armée républicaine.

 

Les Ordres militaires eurent une contribution décisive au repeuplement du sud de l’Aragon. En attirant des colons à partir de 1190, ils consolidèrent une frontière et un peuplement qui n’a pas subi de transformations importantes jusqu’à nos jours. Ils réussirent à installer sur un territoire désertique, une occupation de l’espace tant par l’agriculture que par l’élevage et à développer une structure d’une ampleur considérable.

 

 

Le château aujourd’hui

En 1990, la propriété du château de Miravet est passée à la Generalitat de Catalunya, qui le déclare Bien Culturel d’Intérêt National et l’ouvre au public en 1994 après y avoir effectué des fouilles et des travaux de restauration.

Le visiteur peut se faire une idée de la mesure dans laquelle c’était un lieu parfaitement préparé pour résister à de longues périodes de siège. Avec un mur de 25 mètres, qui s’élève directement des rochers de la colline où la forteresse originale a été construite, il y a une série d’éléments que les Templiers ont utilisés pour transformer l’endroit en une forteresse. Le château a un plan de basilique et un toit en voûte en berceau. Un escalier en colimaçon mène à une grande terrasse d’où l’on peut jouir d’une vue imprenable.

L’accès à l’enceinte est payant, et vous pouvez louer une visite guidée afin de mieux saisir tous les détails historiques du lieu et de comprendre l’importance du château de Miravet.

Je vous recommande également de descendre jusqu’à l’embarcadère (embarcadero de Miravet) afin d’avoir une vue splendide en contre plongée sur cette forteresse historique.

 

À SAVOIR

Château de Miravet
Camí del Castell, s/n, 43747 Miravet, Tarragona
Depuis Tortosa, le château est situé a 45 kilomètres. La route est très jolie à faire.
Vous pouvez vous rendre sur le site gratuitement mais la visite de l’enceinte du château est payante.

Site officiel Castell Miravel
Prix : tarif normal 5 € / Réduit 3 €

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
×Close search
Rechercher