skip to Main Content

QUI SUIS-JE ?

J’ai toujours vécu passionnément.
J’aime ressentir des émotions fortes, tomber amoureuse, le vent entre les doigts, marcher dans l'herbe les pieds nus, bref, en un mot, me sentir « vivante » !
Ce sentiment de liberté ne me quitte jamais lorsque je suis en voyage.
Mes plus belles émotions, mes plus beaux souvenirs, je les ai vécus en parcourant le monde.

Vous faire vivre cette émotion, voilà ce qui m’a motivé à partager avec vous mes aventures.
Et j’espère que vous trouverez ici l’envie, l’impulsion de créer à votre tour, vos plus beaux souvenirs, et vos plus belles émotions.
Bon voyage !

birmanie-trek-inle-kalaw-9

À l'origine

Originaire de Cannes, j'ai vite compris que j'aurai besoin de découvrir le monde et de m'émerveiller en permanence !

D'abord grâce à un échange scolaire à New-York lorsque j'avais 11 ans. Une super expérience qui m'a donné goût à la découverte.
Ensuite avec les colonies de vacances, lorsque ma mère partait en voyage dans de lointains pays !
Pour l'anecdote, elle avait ramené du sable du Sahara. Je prenais alors sa fiole et rêvais d'évasion... depuis, j'ai entamé une collection de sable venant de tous les endroits que j'ai visité :)

Enfin, j'ai décidé de réaliser mes études à Paris. Première aventure ! Tout quitter pour une ville que je ne connais pas, pour 3 ans, avec le projet de revenir au soleil.

Mais ce qui ne devait durer que le temps des études s'est allongé : premier job, puis second. Petit ami qui devient fiancé, projet d'enfant. Et on s'installe gentiment dans une vie bien organisée, avec son petit confort.
Les années passent et j'ai compris que je ne serai pas heureuse en étant immobile. Nous avons commencé à voyager à 2, d'abord en luxe, puis en apprenant à sortir de  cette zone de confort. Une vraie passion pour la photographie commence...

Octobre 2014 : La naissance du blog

1er coup dur de la vie. Pour ne pas se laisser aller, continuer à rêver à 2, ensemble, soudés, mon fiancé programme un voyage de 3 semaines en Birmanie où il fera sa demande en mariage digne d'un conte de fées !
J'ai eu envie de donner un sens supplémentaire à ce voyage, aussi en prévision d'un tour du monde, en créant un blog. Les Moustaches en Vadrouille était né !

 

Été 2015, premier jour de ma nouvelle vie

J'ai tout perdu d'un coup :perte d'un enfant, fiancé, annulation du mariage et d'un tour du monde.
Dans ces situations, soit l'on trouve un projet assez fort pour se rebooster, soit on s'effondre.
De cette histoire, j'en ai fait une force pour décider de partir voyager seule : armée de L'Alchimiste de Paulo Coelho (devenu mon livre préféré), j'ai écouté les signes qui me montraient que tout était là pour réaliser mon rêve.
Plus rien ne me retenait ! En une semaine, j'ai trouvé une mission de photographe humanitaire de 2 mois au Costa Rica, avec l'association Raleigh International.

 

La vie est parfois surprenante

Je suis partie au Sri Lanka en février 2016, puis j'ai rencontré pas mal de blogueuse  à Bruxelles durant le We Are Travel - notamment Amélie de "Ma maison sur le dos" qui est devenu une super copine, mais aussi la soeur d'un organisateur du Festival Maxi-Rires en Suisse que je connaissais de mon ancienne vie ! Nous avons un projet commun en cours, je vous en toucherai un mot d'ici quelques temps :)
J'ai aussi fait une escapade Corse pour un blogtrip le temps d'un week-end...

Mais surtout, 15 jours avant de partir en mission humanitaire, je découvre que je suis enceinte !
Un bébé non prévu, mais une jolie nouvelle très bien accueillie. Évidemment, mon voyage fût annulé - merci le virus Zika !
C'est une aventure en soi, bien plus intense, bien plus merveilleuse, bien plus surprenante... qui ne m'empêche pas de vadrouiller puisque j'ai voyagé à Lisbonne, puis au Cap-Vert enceinte de 6 mois !

“Quand on veut une chose,
tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve.”

Paulo Coelho, L'alchimiste
Devenir Photographe Humanitaire Au Costa Rica

Devenir photographe humanitaire au Costa Rica

Depuis toujours je voulais faire une mission humanitaire. Et pourquoi pas Photographe Humanitaire….
Mais la vie, le quotidien, les autres « projets » (la peur ?) repoussaient sans cesse l’échéance… Je cherchais aussi LE projet qui me donnerait envie de me donner à fond.
Raphaëlle – une vraie voyageuse, dont vous pouvez suivre les aventures sur son blog Wanderfull-, m’a parlé d’un super site : Escape the City . C’est un site qui propose plusieurs types de jobs, pour changer de vie professionnelle, que ce soit dans une start-up en Angleterre ou volontaire au Malawi, tout le monde peut trouver son bonheur.

LE DÉBUT DE L’AVENTURE

Depuis plusieurs semaines je recevais leur newsletter, mais ne trouvait pas l’annonce qui me plairait. Je commençais à m’ennuyer ferme dans mon quotidien si bien rôdé : bel appartement parisien, job de rêve, bon salaire, mec idéal. Mais il manquait quelque chose. Une chose indéfinissable qui nous fait nous sentir vivant, vibrant, passionné : l’adrénaline.

J’en voulais de l’adrénaline ? J’allais être servie !
Comme je l’explique dans mon Qui suis-je ?, fût un moment où j’ai quasi tout perdu, et comme rien n’arrive jamais par hasard, c’est ce moment là que l’association Raleigh International est entrée dans ma vie.

Raleigh International est une association humanitaire basée au Costa Rica, au Nicaragua, en Malaisie à Bornéo et en Tanzanie.

Depuis 28 ans, elle oeuvre dans des projets de développement durable, à plusieurs niveaux : assainissement de l’eau, sensibilisation à l’écologie, éducation, construction d’écoles, santé, en collaboration avec les organisations et communautés locales.
raleigh-international

L’association cherche un photographe humanitaire (professionnel ou non).
Il faut envoyer son CV, une candidature rédigée en anglais accompagnée d’un portfolio, et choisir 3 destinations parmi des pays plus magnifiques les uns que les autres. Je choisi la Tanzanie, le Costa Rica et Bornéo en Malaisie. Je prépare mon dossier consciencieusement et attends leur réponse…

J’ai été invitée à passer un week-end de tests au Broadstone Warren Scout Camp, près de Londres.
2 jours où mes capacités, tant physique que morale allaient être examinées sous toutes les coutures.

Leadership, savoir monter une tente ou gérer une crise dans une communauté, mon esprit d’équipe ou être capable de se baigner dans une eau à 8 degrés à 6h du matin, autant d’épreuves à surmonter que que m’exprimer en anglais avec une équipe anglophone ou, plus simplement, de partir seule pour la première fois de ma vie… tout cela sous les yeux d’anciens volontaires pour évaluer notre aptitude à évoluer dans des conditions « difficiles » :)

I did it! Je crois que les chaussures parlent d’elles-mêmes ! #raleighinternational #bootcamp #WeGoSolo

Une photo publiée par Sabine K. WanderlustMoustaches (@lesmoustachesenvadrouille) le

L’ATTENTE DE LA RÉPONSE

Une semaine plus tard, l’angoisse au ventre, je devais recevoir un appel de Lizi du RH pour me dire si j’avais été acceptée pour la mission.
Je n’ai pas osé décrocher lorsque le téléphone a sonné.
Après avoir pris mon courage à deux mains, je la rappelle, et, à ma grande surprise – je pensais vraiment m’être plantée -, je fus acceptée.
Début des mains moites et du coeur qui palpite  : départ le 12 juin pour une mission de 2 mois en tant que photographe humanitaire au Costa Rica et au Nicaragua !

costa-rica-1

costa-rica-2

LES PRÉPARATIFS

Dès lors, tout s’enchaîne.
L’association m’envoi un Welcome Kit avec toutes les infos pour préparer le voyage : les horaires à laquelle je dois arriver à l’aéroport, la liste des vaccins que je dois faire.

Et comme c’est une association, il faut également que j’arrive à réunir 2500€ qui serviront à financer les projets sur place, les assurances et un peu de nourriture. Je lance donc un financement participatif sur Kiss Kiss Bank Bank.
Si vous voulez m’aider à financer ce projet, vous avez un bouton sous l’article :)

Aujourd’hui, je commence peu à peu à me rapprocher de ce rêve.
Je me renseigne sur le pays, la ville de Turrialba où sera posté le camp… et je me projette, avec pleins de photos de paysages à couper le souffle : volcans, mer turquoise, paresseux et autres oiseaux exotiques. Mais aussi, le plaisir d’aider des communautés, de participer à des projets pour aider d’autres personnes à avoir une vie meilleure au quotidien !

J’ai aussi pris conscience qu’il suffisait d’oser. Et que personne ne peut ou doit le faire à votre place, mais que nous sommes plus forts à plusieurs, que nous allons plus loin !

J’ai tenue tout particulièrement à faire toutes mes démarches par moi-même car c’est un projet qui a des raisons bien plus personnelles que l’aide sociale et la photographie. Cependant, j’ai envie de partager tout cela avec vous, car sinon, le projet en perdrait de sa saveur !

J’ai hâte de vous raconter cette aventure, que ce soit la préparation, les missions sur place ou encore les rencontres que je ferai.
Et je suis sûre que ce sera un bel échange, riche en enseignement, pour eux, mais aussi pour moi !

AUJOURD’HUI J’AI BESOIN DE VOUS

J’ai besoin de vous pour partir les aider. Les missions sur place sont financées à 78% par les dons. Grâce à vous.

Avec votre aide, je prendrai part à cette belle aventure humaine, alors que moi avec mes deux petites mains, je n’irai pas bien loin. Car c’est ensemble que nous sommes plus fort.

CHAQUE PARTICIPATION COMPTE, chacun de nous peut faire quelque chose pour ces communautés qui souffrent des disparités économiques, du manque d’hygiène ou de moyens !
Et qui sait, peut-être qu’un jour, c’est eux qui nous aiderons, lorsque nous en aurons à notre tour besoin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Rechercher