skip to Main Content

Voyager enceinte en toute sérénité : conseils et astuces

Voyager Enceinte En Toute Sérénité : Conseils Et Astuces

Lorsque j’ai appris que j’attendais un bébé, je fus joie de cette jolie nouvelle, mais une part de moi se questionnait sans cesse « Comment vais-je continuer à voyager enceinte ? ». Et oui, je suis piquée, que voulez-vous… Je vais donc aujourd’hui faire un petit flashback et vous raconter mes aventures et partager les astuces que j’ai trouvé durant cette jolie période d’attente.

 

Voyager enceinte

Nous avons vu du Pays avec Petit Pomelo dans mon ventre !
Plusieurs week-ends en Bretagne, à Belle-Île-en-mer, mais aussi la découverte de Lisbonne à 4 mois de grossesse, et un voyage au Cap-Vert, enceinte de 6 mois.

J’ai testé les transports alternatifs et le scooter sur routes défoncées, j’ai vécue les ballades qui s’éternisent en terrain escarpé, les visites sous une chaleur accablante, le transport en bateau, les files d’attentes interminables, la pénurie de toilettes, la visite d’un village désertique où aucune âme ne vive, et même la turista enceinte ! (Oui je sais, c’est beaucoup moins glam’, mais aujourd’hui, j’ai décidé d’écrire un article où j’aborde tous les sujets, même de l’intime, alors allons-y !)
Il est donc tout à fait possible de voyager enceinte en mode backpack, et pas en mode Chochotte de Club All Inclusive !

 

Je vous ai découpé l’article en plusieurs chapitres, afin que vous puissiez directement accéder à la section qui vous intéresse ;)

  1. La destination : où partir en voyage lorsque l’on est enceinte
  2. Les transports (avion, bateau, scooter…) : conseils et anecdotes pour voyager confortablement
  3. Les désagréments de grossesse (fatigue, pipi, insomnie, nausées…) : mes astuces pour voyager enceinte
  4. Les avantages de voyager enceinte ! (car il y en a !)

 

1 • Où partir en voyage lorsque l’on est enceinte

 

À moins de rester en Europe, si vous avez des envies d’exotisme, choisir une destination de voyage lorsque l’on est enceinte n’est pas vraiment facile.
Au départ, j’ai dû annuler ma mission de photographe humanitaire au Costa Rica. Les billets d’avions étant achetés depuis longtemps, je voulais tout de même m’y rendre en mode « vacances ».

 

Il a bien fallu que je me rende à l’évidence : le Costa Rica est bien trop risqué pour une femme enceinte. Le moustique tigre fait rage avec le Chikungunya, mais son cousin transmet le virus Zika, qui provoque des microcéphalies sur le foetus, maladie qui altère le bon développement de la boîte crânienne du bébé, et engendre une moindre espérance de vie et un déficit cognitif (minute médicale bonjour !). Il n’en fallait pas plus à mon petit coeur tout mou pour annuler mes billets.

Air France fût vraiment top sur ce coup-là, ils m’ont remboursé le montant du billet (plus de 800€ tout de même !) en Voucher, valable un an.

J’avais envie de chaleur, de cocktail au bord de plages paradisiaques, de langues aux sonorités étrangères.

J’ai donc passé des jours entiers à trouver une destination exotique, pas, ou peu touchée par le virus Zika, mais aussi avec une durée de vol supportable. Ce n’est pas une mince affaire : exit l’Amérique Latine, exit la majorité de l’Asie, exit les destinations Australes. L’avantage, c’est que j’ai voyagé depuis mon canapé, et cela m’a permis de découvrir des destinations peu communes.

 

J’ai jeté mon dévolu sur 4 destinations : Florès, le Cabo VerdeSão Tomé et Príncipe, et l’île de la Dominique.

C’est en faisant appel à ma communauté Facebook que nous sommes partis au Cap-Vert ! Donc un peu grâce à vous si vous me suivez ;)
(Au départ, c’est Florès qui était gagnant, mais j’ai préféré garder cette destination lorsque je serai capable de crapahuter en trek et dormir à la belle étoile avec mon sac à dos).

Flores, Ile de la Dominique, Cap-Vert et Sao Tome & Principe

 

Restait l’Afrique, où le virus fait beaucoup moins de ravages. Je ne sais pas si c’est la diversité de ses îles, la curiosité de ces roches volcaniques noires qui plongent dans un océan turquoise, ou la condition de femme enceinte, mais je fus irrémédiablement attirée par le berceau de l’humanité. Comme si d’un coup, je me sentais intimement attachée à ce continent qui m’était inconnu.

 

2 • Les transports

Le premier voyage de Petit Pomelo sur le continent Africain !Voyager enceinte en avion

 

En premier lieu, avant d’acheter vos billets, pensez à vérifier la date de grossesse maximum autorisée par la compagnie aérienne.
Généralement la limite est la 36ème semaine de grossesse (28ème semaine de grossesse si vous attendez des jumeaux). En réalité, vous pourriez très bien voyager jusqu’au début du 9ème mois, mais ils évitent ainsi tout risque d’accouchement dans l’avion.
Un steward est venu me voir car je me sentais barbouillée en me disant « Mais ça va quand même hein ? vous n’allez pas accoucher dans l’avion, je ne suis pas prêt ! »  ;)

Pensez également à vous munir d’un Certificat médical vous autorisant à voyager enceinte, avec inscrit la date de grossesse.

Pour la petite anecdote, on m’a demandé le fameux certificat au Cap-Vert. Nous étions chargés et mettions du temps à retrouver le papier, ils nous ont, du coup, simplement demandé :

– « moins de 6 mois ? »
– « Oui oui »
-« Ok, allez-y. »

Au final, le vol a été retardé de 30 minutes. Nous attendions dans un minuscule coucou sans aération, une autre femme enceinte qui n’arrivait pas à se déplacer. Une semaine plus tard, nous l’avons croisé de nouveau dans un bateau pour Santo Antão… son bébé dans les bras !

À croire que les règles des « enceinte de -6 mois »  n’est pas valable pour tout le monde ;-)

 

Les petites choses désagréables auxquelles on ne pense pas forcément lorsque l’on voyage enceinte :

 

  • L’attente entre l’enregistrement et l’embarquement dans l’avion : nous sommes passés en premier lors de l’enregistrement, mais il y avait une file d’attente très longue dans le couloir qui mène à la porte de l’avion. J’ai donc patienté la moitié du temps en déambulant, et l’autre à m’asseoir par terre.

 

  • L’étroitesse des sièges en classe économique : avec un ventre plutôt proéminent, il ne reste plus vraiment de place pour ouvrir la tablette devant soi pour manger ou poser ses affaires. Demandez à une hôtesse de vous placer avec un siège vide à côté de vous si cela est possible. Pour notre vol de Paris à Boa Vista, nous étions sur une rangée de 3 sièges, et c’était bien plus agréable.

 

  • Les jambes lourdes en avion : pensez à enfiler vos bas de contention – ou demandez à chéri de le faire pour vous, si vous n’y arrivez pas avec votre ventre ! En temps normal, il faut marcher dans l’avion de temps en temps, c’est un conseil encore plus valable quand vous attendez un bébé. Allongez-les sur le siège d’à côté pour soulager le sentiment de jambes lourdes (cf : conseil précédent).

LE VOUCHER AIR FRANCE, MODE D’EMPLOI

J’ai eu du mal à comprendre leur fonctionnement. Je me voyais mal partir dans une destination lointaine pour consommer 800€ de billets d’avion avec un petit de quelques semaines seulement. Alors je vous fait part de ce que j’ai réussie à avoir comme explications :)
Si comme moi, vous pensez que vous devrez consommer le montant total du Voucher dans l’année, vous faîtes erreur.
En réalité, vous devez utiliser une partie du Voucher dans l’année. Si vous ne consommez pas le montant total de ce Voucher, pas de panique : Air France vous crée un nouveau Voucher avec le solde, à nouveau valable un an. Vous pouvez donc faire plusieurs voyages.
Par exemple, pour un Voucher de 800€ :  2 voyages en 2 ans avec des billets à 400€, ou 4 voyages en 4 ans avec des billets à 200€.
Vous me suivez, je ne vous ai pas perdue en route ? ;)

voyager enceinte au Cap-Vert

Notes de voyage : Un paysage désertique à perte de vue. Le Cap-Vert est un de ces lieux si étranges. Aride et pourtant si riche…

Voyager enceinte en bateau

 

Le transport en bateau enceinte est vraiment agréable, pour peu qu’on ne soit pas prise de nausées ! Lors de la traversée entre les îles de São Vicente et Santa Antão au Cap-Vert, la mer était assez forte. Heureusement, j’avais sur moi des comprimés de C-Zen, un anti-nauséeux / anti mal de transports à base de gingembre (sans ordonnance). J’ai pu ainsi profiter du trajet, parler avec chéri, expliquer à Pomelo dans mon ventre ce que nous étions entrain de faire, et même jouer avec une petite fille qui s’intéressait beaucoup (beaucoup) à mon appareil photo.
Le fait d’être soi-même bercé est une super sensation lorsque l’on voyage enceinte en bateau !

 

Voyager enceinte en scooter (et oui, c’est possible !)

 

Le scooter est le mode de transport que nous avons le plus utilisé lors de notre voyage au Cap-Vert. Que ce soit sur route goudronnée, piste, ou même sable, c’était le moyen le plus simple et le plus économique de découvrir le pays. J’ai donc trouvé au fil des jours mes petites habitudes.

Après m’être tartinée d’écran total indice 50+ (très important avec ma peau claire, mais encore plus enceinte !), et mis mon foulard sur les épaules pour me protéger du soleil  – foulard qui ne me quitte jamais dans tous mes voyages, c’est vraiment l’accessoire INDISPENSABLE, (qui me sert de serviette de plage de fortune, de voile sur les épaules pour les temples, le soleil, d’écharpe quand j’ai mal à la gorge ou dans l’avion lorsque j’ai froid, bref, multi-fonctions ;) ), je plaçais une serviette de plage pliée sur le siège pour éviter qu’il ne chauffe et pour amortir les coups, et hop, c’est parti pour l’aventure ! ;) Il m’arrivait de tenir mon ventre avec les deux mains sur quelques mètres lorsque la route était vraiment défoncée.

Nous avons également adapté nos itinéraires : des pauses dès que je me sentais fatiguée, histoire de se désaltérer, manger un bout, et reposer nos fessiers !
C’est ainsi que j’ai sillonné enceinte l’île de Boa Vista, visité le Désert de Viana, traversé l’île jusqu’à la plage de Santa Monica, et découvert la fameuse épave Santa Maria.

 

 

3 • Les petits désagréments lorsque l’on voyage enceinte

 

La chaleur

 

Déjà qu’en temps normal, visiter des sites culturels sous un soleil de plomb est assez éprouvant, mais avec 10kg en plus à porter, la température du corps qui augmente naturellement durant la grossesse, et les hormones, c’était festival ! J’ai juste bu des litres et des litres d’eau, moi qui suis plutôt chameau côté hydratation ;) le thé et la ginger beer <3 sont devenus mes boissons favorites !
Afin de palier à ce genre de petit désagrément, prévoyez les visites et balades enceinte aux heures les plus clémentes, après 15h, et pensez à vous HY-DRA-TER !

 

 

Les insomnies de grossesse

 

Dormir enceinte, ça n’est déjà pas facile : en plus d’avoir des difficultés à trouver une position confortable, s’ajoute le décalage horaire et la chaleur.
Un cocktail parfait pour passer des nuits quasi-blanches !

J’ai surtout vécu cela au Cap-Vert. J’avais pris dans ma trousse de toilette du Donormyl. C’est un somnifère léger sans ordonnance, autorisé pour les femmes enceintes, qui est souvent prescrit pour les nausées du 1er trimestre. Couplé à une petite marche nocturne (je sortais à 3h du matin de la chambre et vadrouillais dans l’enceinte de la Guest House, rentrais dans la chambre), puis blottie dans les bras de l’Homme réveillé par tout le rafu « ohhh je t’ai réveillé, je suis désolée, j’ai du mal à dormiiiiir ») je finissais par tomber dans les bras de Morphée, et du Chéri, aussi !

 

 

Les envies pressantes

 

Alors là, j’ai écumé tous les toilettes possibles de Lisbonne et du Cap-Vert, et ce n’est pas une blague !
Hugues a bu des cafés dans toutes les brasseries lisboètes de l’arrêt de métro Restauradores. Je vous l’ai dis, je n’aime pas déranger, et utiliser les WC sans consommer, c’est juste IMPOSSIBLE. Je préférais me retenir que de demander à emprunter les toilettes ! Nous nous sommes même retrouvés dans une ville où aucune âme ne vive. Pardon, si, un homme qui travaillait sur un chantier qui m’a gentiment donné les clés de ses toilettes mobiles pour me venir en aide ! Si si, je vous jure. On a même immortalisé l’instant, tellement la situation était improbable !
Donc lorsque l’on voyage enceinte, prévoir des trajets pas trop long (max 2h) et bien penser à user les toilettes partout où vous allez avant de partir balader !

 

 

La nourriture

 

Honnêtement, sur ce point là, nous nous sommes vraiment bien débrouillés. Nous avons toujours trouvé des lieux où la nourriture était correcte et visiblement bien lavée. Et je n’ai pas fait spécialement attention aux légumes / fruits crus et autres restrictions alimentaires. Ou alors j’ai un estomac en béton ! il nous est même arrivé de manger une cachupa (spécialité Cap-Verdienne) dans un boui-boui qui n’avait vraiment pas pignon sur rue. Le seul endroit où je suis tombée malade – et la SEULE et UNIQUE fois depuis que je voyage – c’est dans un restaurant tenu par un français, où ils lavaient les légumes à l’eau minérale.

La tourista

Venons-en au fait !

Je vous disais au point précédent que l’unique fois où je suis tombée malade en voyage depuis 15 ans que je vadrouille, c’est justement enceinte. Mais alors, je n’ai pas fait semblant.

À la pointe de l’île de Santo Antao, perdu au milieu de rien, sans centre médical ou même une pharmacie, j’ai été prise de plein fouet au milieu de la nuit. Ça m’a clouée durant 2 jours.
La promesse de paysages merveilleux lors de treks le long des côtes ébène qui se jettent à pic dans l’océan turquoise, ça sera pour plus tard !
Au final, nous avons rencontré un couple de français qui m’a sauvé avec quelques comprimés de Tiorfan. Et nous avons appris par la suite que eux aussi, après avoir dîné dans ce restaurant, sont tombés malade. Voisins de chambre et voisin de Tourista, ça rapproche ;-)

C’est sur l’île de Sal qu’une famille portugaise installée au Cap-Vert depuis quelques années, nous a donné un conseil précieux : boire de l’eau chaude avec des rondelles de citron vert.

En effet, au Cap-Vert, les pharmacies et centres n’ont pas de médicaments pour les problèmes gastriques. Il faut donc faire avec les moyens du bord, vous serez prévenus :) Je vous rassure, tout s’est très bien fini. J’ai juste fait une petite diète une journée, mangé beaucoup de riz et des bananes et bu (encore) des litres d’eau citronnée. Quand je vous disais que les tisanes est devenu une de mes boissons fétiches enceinte !

PS : je l’ai quand même fait, ma balade aux jolis paysages sur les côtes de l’île la plus sauvage du Cap-Vert. Elle devait durer 1h30 (merci Google Maps), elle a duré en réalité 6 heures, et c’était drôlement beau, regardez !

 

voyager enceinte au Cap-Vert - sur la plage de l'épave Cabo Santa Maria

voyager enceinte au Cap-Vert

Note de voyage : sur la plage de Praia de Chaves, au Cap-Vert. Un de mes plus beaux instants de voyage enceinte.

 

4 • Les avantages de voyager enceinte

Outre le fait que vous attendez le plus beau et merveilleux des bébés au monde (allons-y soyons Chamallow, c’est l’article qui veut ça !), voyager enceinte à aussi ses avantages.

On vous fait passer en priorité sur les files d’attentes

Je n’ai jamais osé demander à passer, par peur de déranger. Allez savoir pourquoi, moi qui n’ai pas ma langue dans ma poche. J’ai toujours attendue que quelqu’un vienne me chercher.
D’un coup, telle une célébrité, un agent de sécurité (de l’aéroport, dans les musées, du supermarché !) s’approche de vous, comme un bodyguard et vous escorte de son bras en disant d’une voix rauque et professionnelle « Allez-y, allez-y passez, vous être prioritaire ».
Bon, je ne vous cache pas que vous allez parfois essuyer les plâtres de personnes peu empathiques qui ne comprennent pas qu’il soit fatiguant de rester 45 minutes debout avec 10 kilos qui pèsent sur le ventre et les reins en compote, mais rassurez-vous, la majeure parti des gens sont compréhensifs.

Au Cap-Vert, j’ai eu l’impression que les femmes enceintes étaient des « Déesses fécondes » dont il fallait prendre grand soin.
À contrario, en France, où même arrivée presque à terme, tout le monde fait mine de ne pas vous avoir vu… La seule et unique exception, ce sont les femmes de la communauté africaine (coïncidence ?) qui m’ont toujours prise sous leurs ailes et fait valoir mes droits, notamment dans le bus ou à La Poste « Tchippp, passe, c’est ton droit. Attention, poussez-vous là, elle est enceinteeeeee » (dédicace les Mamas du Bus 26).

J’ai fais deux fois l’expérience de la mauvaise foi :

• À Lisbonne, où un portugais m’a littéralement agressé verbalement alors que je montais dans le fameux Tram 28. J’ai malheureusement pour lui, compris quelques mots de portugais (merci LV2 espagnol). Ceux qui me connaissent se doutent de la réponse que je lui ai fourni !

• À l’aéroport de Boa Vista, c’est un groupe entier de français en retour de voyage organisé qui a commencé à « râler » car ils ne comprenaient pas pourquoi nous passions devant eux à l’enregistrement. Il a fallu qu’une agent de sécurité leur explique « gravido », tout en m’escortant. En guise de réponse, je me suis retourné, pris un air fier, gonflé le ventre et esquissé un sourire…

 

Vous ressentez les émotions x 10 000

Je ne me suis jamais sentie aussi bien que pendant ce voyage. En voyageant enceinte, j’étais souvent apaisée, heureuse, curieuse, ressentant une symbiose inexplicable. Et j’ai en tête des centaines de souvenirs : sur la plage de Santa Monica, dans le bateau… entrain de chuchoter à mon bébé « Mon Petit Pomelo, tu sens le vent dans mes cheveux, la chaleur réconfortante du soleil sur la peau, ces frissons qui me font me sentir si bien ? Si tu voyais tout ces paysages magnifiques… Je sais que tu ressens ce bien-être qui m’envahi ».

Voyager enceinte fût une expérience extraordinaire. J’ai eu la chance de vivre une grossesse sans aucuns problèmes médicaux et j’en ai vraiment profité à fond ! Et rien que pour cette dernière raison, je repartirai immédiatement, plus loin et plus longtemps si l’occasion s’en présentait. Tout est vécu de manière amplifiée et c’est juste super à vivre !

J’espère que ces quelques conseils et expériences vécues vous aura convaincues de partir en dernier voyage avant l’arrivée de votre bébé. Et vous, avez-vous déjà voyagé enceinte ou avez-vous prévu de faire un dernier voyage avant l’arrivée de bébé ?

À SAVOIR

Destination
Évitez les pays où le virus Zika est présent (oui, plus facile à dire qu’à faire. Pour info, le Cap-Vert est plutôt une bonne destination, mais il faut bien savoir où vous allez car vous n’êtes peut être pas aussi téméraire que moi !).

Choisissez une destination où la durée de vol et le nombre d’escales sont supportables. Au delà de 8 heures d’avion, ça commence à être dur à supporter

Choisissez une destination ni trop froide, ni sous une chaleur excessive, sauf si vous supportez très bien la chaleur

Médical
Ayez sur vous vos bas de contentions, du C-Zen (anti-nauséeux à base de gingembre), du Donormyl (somnifère léger) et un écran total 50+

Ayez avec vous votre Certificat médical vous autorisant à voyager enceinte

Si vous vous sentez dérangée au niveau du ventre : eau chaude et rondelle de citron vert fait des merveilles

Bien-Être
Ayez toujours sous le coude un chéri pour vous masser les pieds en fin de journée !

Prenez un châle / voile, cela vous servira à plein de choses (soleil, froid,…)

Aménagez vos visites en fonction de votre fatigue. Rien ne sert de courir… (vous connaissez le dicton !)

Cet article comporte 8 commentaires

  1. Bonjour Sabine,

    Je serai enceinte de 6-7 mois quand nous partirons au Cap Vert… Contrairement à d’autres, je n’ai pas de crainte spéciale sur la nourriture, le soleil ou autres mais par contre je me demande les îles que vous avez faites ? Je pensais à Santiago, Boa Vista et Sao Vicente pour éviter d’être frustrée de ne pas faire de grosses randos… Bref, je suis assez intéressée de connaître votre itinéraire (et la durée du séjour).
    Merci beaucoup !

    Mona

  2. Bonjour,
    Je pars au cap vert fin mai et je serai enceinte de presque 4 mois. je voudrai savoir s’il y a des risques avec le zika?
    Nous serons dans un hôtel donc je ferai attention à ce que je mange et bois.
    Ce voyage etait prévu bien avant que je ne tombe enceinte, alors je ne suis pas tout à fait rassuré puisque sur certains sites ils ne conseillent pas le cap vert.
    Merci d’avance pour votre retour; En tout cas les photos donnent envie

    1. Bonjour Aurélie ! Félicitation pour votre grossesse ! J’ai eu le même questionnement avant de partir et c’est une destination que j’ai choisi en étant enceinte.
      Zika ne s’attrape pas en mangeant et en buvant rassurez-vous !
      Sans devoir devenir paranoïaque, enceinte, il faut faire attention, sans excès – que ce soit pour l’alimentation, les moustique ou l’exposition au soleil !

      En tout cas, pour Zika, pas de crainte à avoir, dès lors que vous pratiquer les principes de précaution habituels : manches longues et pantalons le soir, anti-moustique dans les pièces / vêtements / sur la peau. Je n’ai eu qu’une seule piqûre de moustique en plus de 2 semaines de voyage. J’ai passé un superbe séjour, ce pays est magnifique, les habitants sont chaleureux. Vous allez adorer !
      Profitez bien de vos dernières vacances en amoureux avant l’arrivée de votre petit bout et n’hésitez pas à me contacter par email si vous avez d’autres questions :)
      Belle journée !

      1. Merci beaucoup pour votre réponse. je vais prévoir ce qu’il faut pour ne pas me faire piquer et cela devrait aller.
        Je compte bien en profiter en tout cas.
        Bonne soirée

  3. Bonjour
    Merci pour vos infos et bravo à vous pour ces voyages.
    Nous avons l’habitude de circuler en scooter dans les différents pays que nous visitons et nous allons bientôt au Cap Vert. Vous écrivez avoir circulé avec.
    Savez-vous si l’on peut louer un scooter sur l’ile de Santiago (Praia) ? (je n’arrive pas à trouver d’info sur internet)
    Pascale

    1. Bonsoir Pascale, merci pour votre message. Je ne me suis rendue sur l’île de Praia que pour une nuit de transit mais l’île dispose d’un grand centre ville, très moderne. Vous trouverez sans soucis un louer de scooter pour vos ballades ;) Bon voyage, vous allez voir, c’est splendide, et n’hésitez pas à me faire un coucou à votre retour pour me partager votre expérience Cap-verdienne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
Close search
Rechercher